Details
Rectangulaire à contours, ciselée d’enroulements feuillagés et fleurs émaillées en blanc sur fond noir, le fond et les côtés centrés de scènes de chasse et trophées en émail polychrome , le couvercle appliqué d’une micromosaique figurant deux spitzs blancs sur une peau de léopard et un fond olive, les bords à décor de filets enrubannés et émaillés, gravée sur la gorge 'J.F. BAUTTE & COP.ie A GENEVE', poinçons dans le couvercle et dans la base : orfèvre trois fois et 18 K., dans un écrin en cuir marron estampillé ‘BULGARI ROMA’
L.: 9 cm. (312 in.)
Poids brut: 204 gr. (6 oz. 11 dwt.)
Provenance
S. Bulgari, Rome.
The property of a Lady; Christie's, Londres, 22 mai 2001, lot 250.
Literature
J. Hanisee Gabriel, The Gilbert Collection. Micromosaics , Londres, 2000.
FURTHER DETAILS
A SWISS ENAMELLED GOLD SNUFF-BOX SET WITH A ROMAN MICROMOSAIC PLAQUE
THE BOX BY JEAN-FRANÇOIS BAUTTE & CO., GENEVA, CIRCA 1830, THE MICROMOSAIC, BY GIOACCHINO BARBERI, ROME, CIRCA 1830
Shaped rectangular, the cover inset with a fine rectangular micromosaic depicting two spitzs on a leopard skin, the cover, sides and base enamelled in black and white on a taille d'épargne ground with foliage and flowers within reeded borders, the four sides and base enamelled with opalescent coloured hunting scenes, the flange engraved 'J.F. BAUTTE & COP.ie A GENEVE', the micromosaic signed 'Barberi', marked in cover and base with maker's mark tree times and 18 k., in a later brown fitted leather case stamped BULGARI ROMA

This fine box was made by Jean-Francois Bautte & Compagnie, famous for its musical and mechanical objects in gold and enamel.
Jean-François Bautte (1772-1837) was the son of a Geneva enameller, Abraham Bautte. He began his apprenticeship in 1789 in the workshop of box makers Jacques-Dauphin Moulinié (1761-1838) and Jean-François Blanchot. In 1793, they went into partnership under the name Moulinié & Bautte. On October 1, 1804, Jean-Gabriel Moynier (1772-1840), a Geneva watchmaker, joined them and the workshop was renamed Moulinié, Bautte & Cie, before becoming Moulinié, Bautte et Moynier in 1808. After Moulinié's departure in 1824, Bautte and Moynier continued their activity under the name Bautte and Moynier until 1831 when Moynier set up alone. Jean-Francois Bautte therefore also continued alone until 1855 when his son, in partnership since 1837 with Jean-Samuel Rossel, took over the business under the name Rossel-Bautte et Cie to become Rossel et fils in 1861.

Bautte's pieces stands out for the richness of their enamelling evident in this snuff-box with its abundance of leafy scrolls reminiscent of 17th century Aristoloche tapestries. Bautte collaborated with other great artisans including Jean-Louis Richter (1766-1841), considered the greatest Swiss enameller known for his Swiss landscapes on an opalescent background to simulate a sunset or sunrise. In the same way, Bautte regularly, if not exclusively, used micromosaics by Barberi.

The Barberi family, established in Rome, was renowned for its micromosaics. Michelangelo (1787-1867) produced table tops while his uncle Gioacchino made micromosaics. Gioacchino is renowned for having invented black enamel tesserae and known for his animal subjects, generally after paintings and breathtakingly realistic.
Brought to you by

Lot Essay

Cette boîte d’une grande qualité de fabrication et de raffinement a été réalisée par la maison Jean-Francois Bautte & Compagnie, célèbre pour ses objets musicaux et mécaniques en or et émail.
Jean-François Bautte (1772-1837) était le fils d’un émailleur genèvois, Abraham Bautte. Il commence son apprentissage en 1789 dans l’atelier des « monteurs de boîtes » Jacques-Dauphin Moulinié (1761-1838) et Jean-François Blanchot. En 1793, Bautte s’associe pour former Moulinié & Bautte, monteurs de boîtes. Le 1er octobre 1804, Jean-Gabriel Moynier (1772-1840), horloger genevois, les rejoint et l'atelier est rebaptisé Moulinié, Bautte & Cie, fabrique d'horlogerie, avant de devenir en 1808 Moulinié, Bautte et Moynier. Apres le départ de Moulinié en 1824, Bautte et Moynier continue leur activité sous le nom Bautte et Moynier jusqu’en 1831 lorsque Moynier s’installe seul. Jean-Francois Bautte continue donc seul jusqu’en 1855 lorsque son fils reprend l’affaire.

Bautte se distingue surtout pour la richesse de son émaillage, évident dans cette tabatière avec un décor émaillé en noir d’une abondance d’enroulements feuillagés qui rappellent les tapisseries aux feuilles d'aristoloche du XVIIe siècle. Bautte a collaboré avec d’autre grands artisans dont Jean-Louis Richter (1766-1841), considéré comme le plus grand émailleur suisse connu pour ses paysages lacustres et de montagne sur fond opalescent et guilloché pour simuler un coucher ou lever de soleil. De la même façon, Bautte se fournissait régulièrement, sinon exclusivement, en micromosaïque chez Barberi.

La famille Barberi, établie à Rome, était en effet très connue pour ses micromosaïques. Michelangelo (1787-1867) produisait des plateaux de table alors que son oncle Gioacchino fabriquait surtout des miniatures. Ce dernier est réputé pour avoir inventé les tesselles en émail noir et connu pour ses sujets animaliers. Ses œuvres, comme pour notre présente micromosaïque, reprennent généralement des tableaux et sont d’un réalisme époustouflant.
More from
Collection Bayreuth : Gold Boxes
Place your bid Condition report

A Christie's specialist may contact you to discuss this lot or to notify you if the condition changes prior to the sale.

I confirm that I have read this Important Notice regarding Condition Reports and agree to its terms. View Condition Report